All Language Resources is an independent review site. We earn money when you click on some of the links on our site. Learn More

Intermediate French Practice – Open: An Autobiography (Agassi)

Open (2009) is the eye-opening autobiography of Andre Agassi, one of the best American tennis players of all time. It’s a revealing look into his tumultuous life. You’ll learn how Agassi strived for balance and a self-understanding while living in the public spotlight.

To make reading easier, I’d recommend downloading the Readlang plugin.

Tout cela pourquoi? Plongeons nous dans la vie d’un incroyable joueur de tennis.

Beaucoup de gens pensent que parce que vous êtes célèbre, vous ne pouvez qu’aimer votre travail. André Agassi, un grand joueur de tennis originaire de Las Vegas, est l’exact opposé.

Dans cet article, vous allez en savoir plus sur la vie de ce champion du tournoi du Grand Chelem qui aurait préféré devenir poète plutôt que tennisman, et qui n’a jamais su comment gérer son succès.

De ses premiers entraînements à son action en faveur des enfants défavorisés, vous aurez également un aperçu des hauts et des bas de la carrière d’Agassi.

Vous apprendrez aussi:

  • Combien de balles de tennis par jour André Agassi a dû frappé à l’âge de 17 ans.
  • Pourquoi les gens se moquaient de lui à cause de son style excentrique, flashy, et,
  • Comment Brooke Shields l’a aidé à surmonter l’un de ses plus gros problèmes.

L’enfance d’André Agassi a été difficile. Son père était strict et l’a obligé à faire du tennis.

André Agassi a joué au tennis dès son plus jeune âge. A 17 ans, Agassi jouait tous les jours contre une machine que son père avait construite dans leur jardin à Las Vegas, dans le Nevada. Agassi appelait cette machine “le dragon”. Elle faisait beaucoup de bruit et faisait de la fumée car elle envoyait beaucoup de balles de tennis, très rapidement. Agassi frappait plus de 2500 balles par jour. Son père n’arrêtait pas de lui hurler dessus : “Frappe Plus fort!”, “Frappe plus vite!”

C’est pour cette raison que l’on peut facilement comprendre pourquoi Agassi détestait la machine et le tennis. Le père d’Agassi n’arrêtait pas pour autant de lui hurler dessus. Il lui arrivait même de le frapper. Agassi n’avait pas le choix. Agassi garde aujourd’hui encore en tête l’image de son père en colère.

Un jour, son père, énervé par la conduite d’un automobiliste, l’a tabassé et l’a laissé sur le bord de la route. Il aurait pu être en train de mourir ou, une voiture aurait pu lui rouler dessus par accident. Tout cela est arrivé car cet automobiliste avait utilisé son klaxon.

C’était vraiment difficile pour Agassi. Son père rêvait de devenir un célèbre joueur de tennis. A Téhéran, quand il était jeune enfant, son père regardait les soldats anglais et américains jouer au tennis. Il a même été ramasseur de balle pour eux. Malheureusement, il n’y avait aucun enfant pour jouer avec lui au tennis. A la place, il a alors commencé la boxe. Il a même représenté l’Iran aux jeux olympiques de 1948 et de 1952. Il n’a jamais gagné de médaille, mais il voulait que son fils devienne le meilleur du monde.

La carrière professionnelle d’Agassi a commencé après avoir passé un certain temps dans une école de tennis stricte.

A l’âge de 9 ans, Agassi gagna en 3 sets contre Jim Brown, un célèbre joueur de football. Quelques jours plus tard, il a battu son père 5 jeux à 2 dans le premier set. Son père n’a pas fini le match. Agassi avait l’habitude de jouer contre des joueurs plus âgés. A l’époque où il gagna contre son père, il jouait déjà contre des enfants plus âgés .

La vie est devenue plus difficile pour Agassi. En fait, il n’avait même pas vraiment le droit d’aller à l’école. A l’âge de 14 ans, il a intégré une école de tennis en Floride, L’École de Tennis Nick Bollettieri. Cela ressemblait plus à l’armée qu’à une école. Les enfants, âgés entre 7 et 19 ans, dormaient dans un dortoir avec des lits superposés, quand ils n’étaient pas obligés de jouer au tennis. Ils ignoraient totalement ce qui se passait à l’extérieur de l’école.

La nourriture n’était pas bonne et les professeurs les laissaient souvent seuls. Dans cette école, il y avait souvent des disputes, des bagarres. Un jour, une bagarre fut déclenchée parce qu’un enfant avait dit quelque chose de raciste. Il a eu la mâchoire cassée, mais personne ne fut puni.

Agassi rêvait d’accomplir ce qu’il voulait dans la vie, mais cela n’a jamais pu se réaliser. Après une année passée dans cette école, il a commencé à mal se comporter. Il a commencé à boire, à fumer de l’herbe, à porter des jeans durant les entraînements et a eu une crête rose sur la tête. Le fondateur de l’école, Bollettieri, s’est senti désolé pour lui. Il a laissé Agassi mal se comporter car il était un des meilleurs joueurs que son école avait jamais eu.

A l’âge de 15 ans, Agassi était fatigué d’être si bon pour son école de tennis. Il demanda à Bollettieri s’il pouvait le laisser jouer des matchs professionnels. Bollettieri n’a rien trouvé à dire. Agassi était prêt à jouer et c’est ainsi que Bollettieri est devenu son premier entraîneur en tant que professionnel.

Agassi a eu des difficultés avec la gestion de son image et avec ses sentiments à propos du tennis.

Agassi est devenu professionnel le 29 avril 1986, le jour de ses 16 ans. Ce jour là, il a perdu la finale du tournoi des Master de Floride. Il a été confronté à un choix difficile. S’il acceptait le prix de 1100 dollars récompensant la deuxième place, cela signifiait réellement qu’il allait devenir un joueur de tennis professionnel. Bien sur, c’était une bonne chose de recevoir cette somme d’argent, mais cela ne changeait rien à ce qu’il pensait du tennis. Il détestait toujours le tennis et l’a détesté jusqu’à ce qu’il arrête de jouer. Il a accepté la récompense.

Lors de sa première année en tant que professionnel, il a fait le tour du monde, et gagnait juste assez d’argent avec le tennis. Un partenariat avec Nike, d’un montant de 20 000 dollars, l’a aussi beaucoup aidé. Cependant, Agassi se sentait perdu. Il n’a jamais vraiment été à l’école et il voulait vraiment apprendre à écrire, et apprendre la poésie. Tout ce qu’il savait faire était de jouer au tennis, cependant il détestait cela!

Il pensait beaucoup à cela à Rome. Il s’est rendu là bas pour un tournoi, mais il s’est aussi intéressé à l’histoire et à la culture de la ville. Il a réalisé que la culture était une bonne chose et était mieux que ce qu’il possédait. Agassi a eu du mal à gérer cela, et ne savait pas comment gérer son image.

Il était deux chose à la fois. Il était timide, mais habillé de telle manière à ce qu’il sorte du lot, qu’il soit différent de tout le monde. Il portait des shorts de tennis en jean et se laissa pousser une nuque-longue de couleur blonde. En 1987, il a remporté de grandes victoires. Il a par exemple battu le champion en titre de Wimbledon, Pat Cash, mais cela ne l’a pas rendu plus facile à gérer.

Il a perdu également contre de célèbres joueurs. Ivan Lendl, était le plus redoutable d’entre eux. Il parlait d’Agassi avec ces mots : “une coupe de cheveux et un coup droit”. Agassi n’a jamais vraiment eu l’impression de vivre la vie qu’il voulait avoir.

Agassi sera toujours reconnaissant envers son entraîneur, Gil Reyes, et son conseiller, J.P.

En 1987, Agassi a scandalisé le monde entier en gagnant 90 000 dollars en remportant son premier tournoi au Brésil. Il avait seulement 17 ans. Il n’a pas pu s’empêcher de dépenser une partie de cette somme d’argent et d’acheter une Corvette blanche. Le succès est arrivé rapidement en 1988. Cependant, après avoir perdu en 5 set contre le numéro 3 mondial, Mats Wilander, en demi finale de l’Open de France, il devint évident qu’il devait travailler sur sa condition physique. Il avait besoin d’un entraîneur.

Agassi a rencontré Gil Reyes à l’Université de Las Vegas. Reyes paraissait comme un géant aux yeux du jeune Agassi. Il n’avait jamais vu d’aussi grandes mains. Reyes deviendra plus qu’un simple entraîneur. C’était le commencement d’une grande amitié. Reyes n’organisait pas seulement les entraînements en salle de musculation; il a aussi ouvert les portes de sa maison à Agassi. Agassi mangeait souvent avec la famille de Reyes. Plus tard, Reyes, 18 ans plus âgé que Agassi, deviendra comme un deuxième père, celui qui a toujours voulu le meilleur pour Agassi.

Une autre personne importante pour Agassi a cette époque était John Parenti, plus connu sous le nom de J.P, le pasteur de l’église de Las Vegas. Il était connu pour se rendre dans son église habillé en jean et en T-shirt. Agassi a accepté l’aide de J.P. Il se sont assis et ont discuté. Le pasteur pouvait aider Agassi à comprendre ses problèmes. Agassi a commencé à réaliser que ses problèmes étaient le résultat de son enfance. Il a finalement réalisé que ce n’était pas une mauvaise chose de ne pas être parfait tout le temps.

André a commencé à emmener J.P aux tournois. J.P lui a donné de nombreux conseils pendant plusieurs années. Il voulait le comprendre en tant que personne, au delà du tennis et de sa relation avec son père. Dès que Reyes et J.P sont rentrés dans sa vie, la force et la confiance d’Agassi se sont développées. Il a battu la légende du tennis, Jimmy Connors en 5 sets lors de l’US Open de 1989.

Le succès d’Agassi à Wimbledon lui a permis de gagner le respect; il a trouvé l’entraîneur parfait en la personne de Brad Gilbert.

Reyes était un véritable professionnel et le jeu d’Agassi s’est rapidement amélioré. L’entraîneur a même conçu des exercices pour éviter à Agassi des problèmes au niveau du bas du dos. Reyes a aussi conçu une boisson spéciale pour Agassi à boire pendant et après les matchs. La célèbre “Gil Water”composée d’eau, de glucides, de sel et d’électrolytes.

Les compétences de base étaient là. Mais remporter un titre du tournoi du Grand Chelem restait encore inaccessible pour Agassi. Il lui aurait suffit de remporter un titre du Grand Chelem pour gagner le respect des autres joueurs de tennis et de la presse. Il ne s’est pas rendu service en jouant dans une publicité pour un appareil photo Canon en 1989. La publicité disait: “ Tout est image”, et a fait en sorte que les gens pensent encore plus qu’il était un joueur tape-à-l’oeil, excentrique, et non un bon joueur.

Ensuite, tout le monde fut surpris quand il remporta le titre de Wimbledon en 1992.

Après tout, il était mauvais sur gazon et il était classé seulement douzième mondial, son pire classement depuis 1988. La presse a finalement réalisé que Agassi était un joueur de talent en gagnant à un aussi haut niveau. Même le père d’Agassi était fier de lui.

Son entraîneur, Nick Bollettieri l’a ralenti. Il n’a pas aidé Agassi à développer son mental. Bollettieri ne faisait jamais rien pour remonter le moral d’Agassi quand il perdait un match. Brad Gilbert était le parfait entraîneur et il a beaucoup aidé Agassi à gérer ses victoires et ses émotions. Il a fait d’André un meilleur joueur en laissant les autres joueurs se fatiguer et commettre des erreurs.

Son mariage avec Brooke Shields a non seulement été difficile, mais surtout, il a été une erreur.

Après sa victoire à Wimbledon, la vie d’Agassi ressemblait à un film. Le Président lui a demandé de venir à la Maison Blanche, et il a été ami avec Barbara Streisand pendant un long moment. Il a aussi fréquenté Brooke Shields, une actrice qu’il a longtemps trouvé jolie.

Lors de leur troisième rendez-vous, Agassi lui a dit qu’il allait être chauve pendant quelques temps et qu’il allait porter un perruque. La perruque a failli se décoller lors de l’Open de France de 1990. La veille du grand match, la perruque est tombée en morceaux. Agassi a dû utiliser des épingles à cheveux pour recoller les morceaux.

Agassi ne pensait qu’à ses cheveux et a perdu le match. Brook Shields ne faisait pas attention à ses cheveux. Elle a aidé Agassi à se sentir “libre”. Il a jeté sa perruque et a coupé court ses cheveux. Il s’est senti comme un homme nouveau. Ensuite, il a gagné l’Open d’Australie en 1995, en battant Pete Sampras en finale.

Agassi a fait sa demande en mariage à Shields à Hawaï, même s’il avait quelques doutes. Aucun des deux ne comprenait vraiment le travail de l’autre. Shields ne comprenait pas pourquoi Agassi était si effondré quand il perdait un match. Cela veut dire qu’elle le laissait gérer cela tout seul. A cause de cela, ils ne passaient pas beaucoup de temps ensemble. Ce n’était pas seulement la faute de Shields. Agassi n’aimait pas non plus leur maison à Los Angeles. Ils se sont mariés en 1997. Cela aurait dû être une bonne année pour Agassi mais il ne l’a pas vécu comme cela. Il était vidé. Son mariage paraissait vide, et il perdait match après match. Il a même commencé à fumer de la méthamphétamine en cristaux avec son assistant. C’était un moyen pour lui de combler ce vide.

Créer une école a rendu la vie et la carrière d’Agassi meilleures.

Juste après son mariage, Agassi est tombé de plus en plus bas. Il a été contrôlé positif à un test anti-drogues. Il a menti pour se sortir d’affaire, mais il ne se sentait pas bien après ce mensonge et son classement a chuté à la cent quarante et unième place. Mais Agassi se connaissait parfaitement. Il avait besoin de se fixer un but pour avancer. Son but allait être de devenir le numéro un. Cela lui a pris deux ans de travail pour savoir qui il était réellement. Fonder une nouvelle école l’a beaucoup aidé.

En 1998, l’école préparatoire d’André Agassi naissait. L’idée était d’aider les enfants de l’ouest de Las Vegas à aller à l’université pour leur permettre d’avoir un avenir meilleur. Agassi voulait faire cela car il pensait qu’il avait manqué quelque chose dans sa vie en n’allant pas à l’Université. Il était très soucieux d’aider les enfants. L’école a vu le jour en 1998, mais Shields n’était pas présente lors de son ouverture. C’était le signe que leur mariage n’était pas heureux. Ils ont divorcé peu de temps après.

L’entraîneur d’André, Brad Gilbert, était certain que l’avenir serait meilleur. Agassi était triste à cause de ce mariage et cela se ressentait dans son jeu. Gilbert était persuadé que si l’année 1999 était une année sans problème, Agassi serait un meilleur joueur. L’école a permis à Agassi de se concentrer sur autre chose. Quand il était sur le court de tennis, il pensait qu’il jouait pour l’école et pour ses étudiants. Ce n’était pas seulement pour lui.

Il avait un but. Son grand retour sera l’étape suivante.

Agassi a trouvé une relation parfaite avec Steffi Graf, et il a fait un incroyable retour.

La grande joueuse de tennis, Steffi Graf, allait aussi jouer aux Open de France de 1999. Gilbert pensait que Agassi et Graf seraient amis et il fit en sorte que le court d’entraînement d’Agassi soit situé juste à côté de celui de Graf. Les choses ont commencé doucement, juste une petite discussion, et Graf avait déjà un petit ami depuis un certain temps. Mais les deux avaient beaucoup de choses en commun, et bientôt ils réaliseront qu’ils sont parfaits l’un pour l’autre. Le père de Stefi l’a aussi forcée à faire du tennis quand elle était jeune. Elle comprenait donc ce que ressentait Agassi.

Bientôt, ils ne se quitteront plus. Même leur carrière se ressemblait. Ils ont tous les deux gagné l’Open de France en 1999, et ils ont tous les deux perdu en finale de Wimbledon. Mais cela n’était pas un problème pour Agassi: il a eu un rendez-vous avec Graf après le match. Même si Graf a arrêté de jouer au tennis après Wimbledon, Agassi a continué à jouer puisqu’il était sur le point de devenir numéro un mondial.

Graf regardait l’US Open de 1999 quand Agassi a gagné en cinq set contre Todd Martin. Grâce à cela, il était en mesure de prendre la place de numéro un mondial à Pete Sampras. Cependant, cela fut difficile. Il était au maximum de ses capacités physiques. A seulement 30 ans, il était déjà blessé au dos et aux tendons.

En 2000, Agassi a participé à la finale de l’Open d’Australie. C’était un grand événement qui allait signifiait qu’il allait devenir, après Rod Laver, le premier joueur à avoir gagné quatre finales à la suite du tournoi du Grand Chelem.

Les dernières années de tennis d’Agassi ont été les plus heureuses, et sa famille était présente à ses côtés.

Au début de l’année 2001, Graf est tombée enceinte de leur premier enfant. Agassi était heureux et se sentait comme un adolescent à l’idée de jouer lors des Open de France. Malheureusement, son corps ne pouvait plus supporter autant d’efforts, et il a perdu en quart de finale contre Pete Sampras. Leur premier enfant, Jaden, est né juste après cela.

En 2003, leur deuxième enfant naissait, une fille, Jaz Elle. Ses filles l’ont soutenu durant ses dernières années en tant que joueur professionnel, alors qu’il souffrait beaucoup. Quand Agassi a gagné son dernier Grand Chelem en 2003 – l’Open d’Australie – il est devenu le joueur le plus âgé, depuis 30 ans, à gagner un Grand Chelem.

Son dos n’allait pas mieux, donc il avait besoin de se reposer plus entre deux grands tournois. Cela signifiait qu’il ne pouvait pas s’entraîner suffisamment. Il était encore capable de gagner quelques tours, comme à Cincinnati en 2004 et la Mercedes Benz Cup de Los Angeles en 2005, où Jaden a couru sur le court pour prendre le trophée. Rafael Nadal et Roger Federer commençaient à imposer leur jeu. Ils semblaient imbattables. Nadal courrait beaucoup sur le court tellement Federer jouait à la perfection. Agassi n’a pas pu jouer contre eux. L’US Open de 2006 sera la dernier tournoi d’Agassi.

A ce moment là, il prit le temps de faire le point sur sa vie. Il a même dit à un journaliste qu’il s’était trompé concernant les changement dans sa vie. Les gens change constamment, ils ne sont jamais un produit fini. Agassi, cet adolescent sauvage et au style tape-à-l’oeil, semblait savoir ce qu’il voulait faire dans la vie. Mais, c’est en fait une chose sur laquelle il travaille encore aujourd’hui.

Learning a language doesn’t have to cost money.

Sign-up to get a huge list of free resources tailored to the language you’re studying.



We won’t send you spam. Unsubscribe at any time.

Leave a comment